Reflets d’âme – échos d’une ville nouvelle


Reflets d’âme – échos d’une ville nouvelle

En stock
Expédition possible sous 3 à 5 jours jours

15,00
Prix TTC, livraison non comprise


Livre de photographies de Stéphane Traversini

 - Eh quoi ! Ne demeurez-vous pas de l’autre côté de l’eau ?    (Pascal)
Photographier le territoire de la ville nouvelle comme un pays, ce vieux mot usé, afin de renouveler la lecture du paysage de Saint-Quentin-en-Yvelines. Cette ville aura-t-elle une âme?? C’est la question qui traverse son histoire. Débutons cette écriture sur les ruines de Port-Royal des Champs où l’ascèse de sa communauté s’est concentrée sur la Grâce. L’occasion aussi de compléter cet album photos par la figure de la sœur, et un secret de famille…
Quand, après la plaine, s’étourdit le corps fiévreux d’une vallée dans un abîme qui compte plus de cent marches : vous êtes à Port-Royal des Champs.
L’abbaye protégée des vents dominants a été balayée sous les tourbillons de l’Histoire. C’est depuis Versailles, ville neuve du Grand Siècle, que l’ordre royal de la détruire fût engagé. Désormais ce site est à l’intersection de deux ensembles, une ville nouvelle et un parc naturel régional. Nous fabriquerons depuis la zone hachurée des circuits, des marches, des échappées.
Port-Royal janséniste s’était engagé dans une dispute sur la grâce de l’esprit. Si la querelle nous semble à présent difficile à entendre, une question bien proche parcourt cependant toute l’histoire de la ville nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines , et sans doute aussi de toute cité surgissant par ordonnance :
Cette ville aura-t-elle une âme ?
Les Nouveaux Horizons, ce nom de quartier d’Elancourt illustre cette utopie affichée. Au milieu des années soixante-dix, en même temps que le travail des grues, était-il nécessaire de promouvoir l’espérance en une vie nouvelle afin d’encourager la venue de nouveaux habitants. Les saint-quentinois ont regardé circonspects un tel plan se bâtir. Ils se sont interrogés si une telle ville aura une âme. Et cette question en dehors des institutions leur appartient.
Face à la volière de Port-Royal, ultime bâtiment témoin d’une communauté religieuse, nous ouvrons d’après le procédé que tu connais mon cher ami, une archéologie de la ville par les champs. Les croisées bien ouvertes, une communauté d’agglomérations va sortir de terre. Mais si les fins sont issues de ses débuts, quand bascule dans l’ancien une ville nouvelle ?
Peut être n’est-ce qu’une légende, mais certains affirment que Port-Royal a été relié par souterrain à la commanderie des Templiers. Source imaginaire ou source d’imaginaire, celui qui grandit dans une maison lisse et carrée, sans patrimoine, sans pierres érodées par l’histoire, alors s’empare-t’il du désir de franchir une porte dérobée qui le mène vers la chambre au trésor. Une pièce, vide et pleine à la fois, comme un grenier d’herbes et de racines, matière à l’écriture d’une poésie visuelle.
Et c’est un miracle de retrouver dans boîte de fer blanc des photos oubliées. Retirées de l’album de famille, à cause d’une mauvaise exposition, d’une erreur de visée, ou pour leur manque de prestige. Quelquefois parce que tenues sous le voile d’un secret de famille…
Mais un scrupule a empêché de jeter au feu ces images où se révèlent des figures aimées, parfois perdues, parfois déchirées aussi… Tiens, sur celle-ci c’est la promenade du grand-père, elle est entièrement floue. Mais il nous revient l’odeur du buis. Sur l’amorce d’une pellicule on déroule la route des vacances, et le souvenir du mal de mer. Là mon oncle, avec son ombre qui porte, et que l’on ne voit jamais sur la photo. Ne le croit-on pas recouvert d’une cape pour régler une image renversée ! Si l’appareil n’est pas le même, le geste persiste à nos rétines.
Puis cet autre tirage, étrange et familier à la fois. Les traits sont connus mais…Vous êtes traversé d’un doute. Qui peut bien être cette personne ?- « Range ce portrait. C’est là une sœur que tu n’as pas connue. Elle a choisi une autre voie… »
Que peut on retenir… D’une image si impatiente à se révéler, une photographie impose du temps pour la regarder. Avec les souvenirs de ce territoire inconnu, ne serions-nous pas au cœur du pays ? Mais, quelle que soit l’influence, la manière, le chemin nous conduit à ses débuts par des réminiscences insoupçonables. Une sensibilité qui dépasse de loin notre seule histoire. Tel est le secret caché de soi.
A la source de la source, il y a encore une source. La source n’étant que la dernière chose visible.

Ultime miroir du photographe.

ISBN : 978-2-84668-226-8 - Format  210 x 270 à l'italienne - 64 pages - 15 €

Accessoires

Produit Remarque Statut Prix
Port-Royal ou l’abbaye de papier Port-Royal ou l’abbaye de papier
Sur Port-Royal
29,00 € *
Vérité des images Vérité des images
Sur Port-Royal
20,00 € *
Cy-gist Cy-gist
Sur Port-Royal
24,00 € *
* Prix TTC, livraison non comprise
Afficher les propriétés de l'accessoire

Nous vous recommandons aussi

* Prix TTC, livraison non comprise

Parcourir cette catégorie : Photographes et photographies