Nouvelles

Nouvelles


Affichage par page
Trier par

Nouvelles de Christine Devic

Ce 18 novembre, vers 9 heures, Rémi Afonso roulait en direction de son bureau à la mairie de Bandol quand il aperçut sur la plage Dorée quelque chose de sombre et de volumineux. Il se demanda si ce n’était pas un phoque.

Il arrêta sa voiture, descendit sur la plage. C’était un grand manteau de fourrure noire. En le soulevant, Rémi Afonso décou­vrit, dessous, deux escarpins de satin rose vif. Aussitôt, il les reconnut. Il ne pouvait y en avoir plusieurs paires dans Bandol ! Après un bref coup d’œil pour vérifier qu’il n’y avait aucun autre objet compromettant sur la plage, il ramassa manteau et souliers, les fourra dans sa voiture et partit.

Arrivé à la mairie, il régla les urgences puis demanda à son collègue de bureau de le couvrir auprès de leur chef. Il avait un petit problème à régler et serait de retour dans une heure…

Christine Devic (1950-2015), professeur de lettres, écrivain et peintre, a remporté de nombreux concours de nouvelles et de poésie.

ISBN 978-284668-662-4 - Format 14c22,5 cm - 192 pages - 15 €

15,00 *

En stock
Expédition possible sous 3 à 5 jours

Parution le 23 juin 2016

Récit de Sergio Zamora

Cette bibliothèque est et rien ne peut la changer. Tous ceux qui sont ici ont agi à peu près comme vous dans les premiers moments après leur arrivée. Certains ont essayé de déplacer les étagères, de retourner les tables, de vider les rayonnages de leurs livres en déposant ceux-ci au milieu de la salle, sans que cela change grand chose.

Rappelez-vous Alice dans De l’autre côté du miroir, quand elle pose une question à sa petite chatte Kitty à propos de ce qui était arrivé dans son rêve. Alice avait rêvé du roi Rouge, elle en était sûre, mais le problème était qu’elle faisait partie du rêve du roi qui avait rêvé à qui#? La réponse de Kitty fut de se lécher une patte. Comme si elle n’avait pas entendu. Nous, les habitants de la bibliothèque, nous devons faire pareil. Je ne dis pas que nous devons nous lécher un pied, mais simplement ne pas nous occuper du pourquoi et du comment de ce lieu. Les hindous, pour faire référence au monde physique, parlent de Mâyâ ou l’illusion. D’après eux le monde qu’on connaît serait le résultat de notre imagination. La Bible, dans le récit de la création, écrit “Au commencement était le Verbe”: la création aurait été l’œuvre de la parole divine. Pourquoi cette bibliothèque ne peut-elle pas être le résultat d’autres mots, ceux qui ont donné naissance à nos livres qui sont un re# et de notre imagination ?

Cette bibliothèque existe-t-elle parce que nous l’avons rêvée? Tant mieux. Existe-t-elle en dépit du fait que ceux qui l’ont rêvée vivent à l’intérieur de ce rêve? Mieux encore! Je crois que nous devons imiter le roi de Coeur dans Alice au pays des merveilles, quand il commente le poème absurde du Lapin blanc: “S’il n’a pas de sens, cela nous débarrasse de bien des soucis, vous savez. De cette façon, nous ne nous fatiguerons pas à chercher à comprendre.”

ISBN : 978-2-84668-559-7 - Format 14 x 22,5 - 50 pages - 9 €

9,00 *

En stock
Expédition possible sous 3 à 5 jours

Nouvelles nouvelles de Philippe Shrek

. Pour provoquer et déranger. Pour faire rire les yeux et grincer les dents. Pour réjouir les esprits et inquiéter les âmes. On revisite les héros de notre temps. On se penche sur les mystères des interactions humaines. On évoque le monde tel qu’il va. On scrute les avenirs qu’il vaudrait mieux éviter. Bref, c’est encore moi !

Philippe Shrek a déjà publié trois recueils de nouvelles chez Yvelinédition, Chroniques du temps de l'OPA, Excusez pour le dérangement et Erreurs de jeunesse, ainsi que des romans : Futur antérieur, Passé décomposé, La fête du père et Vendredi noir.

ISBN : 978-2-84668-550-4 - Format 14x22,5 cm - 334 pages - 15 €

15,00 *

En stock
Expédition possible sous 3 à 5 jours

recueil de nouvelles de Marion d’OELSNITZ

Dans ces modestes nouvelles cheminent toutes sortes d’amour. J’ai voulu raconter leur histoire, mieux, leurs péripéties. Celles de personnages hauts en couleurs de toutes religions, de tous genres, tous milieux de toutes situations, de toutes passions. Ces êtres turbulents sont nés tout habillés de mon imaginaire, ils y vivent sans tabou. S’ils plaisent tant mieux, s’ils dérangent tant mieux aussi. Mais si jamais vous vous retrouvez en eux, si vous appréciez ces fictions, quel bonheur mais surtout n’allezpas dire comme une connaissance du romancier François Mauriac qui l’interpella : « Vous m’avez insérée dans votre roman mais que d’erreurs ! Vous m’avez décrite en blonde, ce que je ne suis pas, et vous m’avez fait dire des paroles que je n’ai jamais prononcées » (dans Mauriac et ses personnages, Gallimard). Mauriac est tombé des nues car bien sûr à aucun moment il n’avait pensé à cette personne en créant ce personnage.
Laissez-vous porter pas ces nouvelles qui mêlent le réel à l’imaginaire et parfois à un zeste de poésie. L’auteur laisse scintiller sa créativité et s’enchanter le quotidien, en France ou ailleurs. Le lyrisme n’est pas absent, cela donne des récits qui ont pourrait-on dire les pieds dans le réel et des ailes qui s’envolent, dépassent la couche d’ozone et vont plus haut encore dans l’espoir d’atteindre, comme disait Brel… l’inaccessible Étoile.

ISBN : 978-2-84668-489-7 - Format 14 x 22,5 cm - 170 pages - 19 €

19,00 *

En stock
Expédition possible sous 3 à 5 jours

Recueil de nouvelles Chantal Georgine HAUPT

de Bülbül parle le langage des oiseaux. Ils l’ont aidée à se détacher de ses anciens tourments. Ils la protègent de la violence du Destin.

Sous le signe de l’oiseau dont elle porte le nom, Leylek gravit le chemin douloureux d’un passé occulté.

De sortilège en sortilège, la Djinn parvient à transcender l’horreur des épreuves traversées et à recouvrer la sérénité des oiseaux.

Portant en elle tout l’amour de la « femme colorée », Melek réussira à fuir l’ombre néfaste des oiseaux pour enfin retrouver l’intégrité de son être.

Dans ces nouvelles, quatre destins de femmes tiraillées entre l’Orient et l’Occident.

ISBN: 978-2-84668-427-9 - Format 14 x 22,5 cm - 286 pages- 20 €

20,00 *

En stock
Expédition possible sous 3 à 5 jours jours

Recueil de nouvelles de Pierre Marcel FELIX
15,00 *

En stock
Expédition possible sous 3 jours

Recueil de nouvelles de Jean-Marie Gandois
18,00 *

En stock
Expédition possible sous 3 jours

Recueil de nouvelles des Cévennes par Simone Frot-Chambon
15,00 *

En stock
Expédition possible sous 3 jours

19,00 *

En stock
Expédition possible sous 3 à 5 jours jours

20,00 *

En stock
Expédition possible sous 3 à 5 jours jours

15,00 *

En stock
Expédition possible sous 3 à 5 jours jours

15,00 *

En stock
Expédition possible sous 3 à 5 jours jours

15,00 *

En stock
Expédition possible sous 3 à 5 jours jours

12,00 *

En stock
Expédition possible sous 3 à 5 jours jours

12,00 *

En stock
Expédition possible sous 3 à 5 jours jours

roman de Jean-François Gaubert

C’est presque quarante ans après sa construction que le clos des Arpents entra définitivement dans l’histoire. Après des heures de gloire épisodiques, en fonction du nombre d’articles parus dans la presse à l’époque où les gamins Cannelloni s’étaient évaporés […], le lotissement passa de la notoriété timide, souvent régionale, à une célébrité exponentielle et mondiale. Le Clos des Arpents, lotissement en forme de cœur et abritant des dizaines d­’âmes dans un ensemble sans âme, avait aussi des yeux, et surtout un cerveau. Et désormais un petit surnom : le ventre.

Dans ce second volume du Clos des Arpents, Jean-François Gaubert pousse une nouvelle fois les portes des maisons du lotissement où il a vécu et décrit, en mélangeant ses souvenirs d’enfance et ses fantasmes d’adulte, les tribulations de chacun de ses habitants. D’un pavillon à l’autre, d’une année à l’autre, l’auteur nous plonge sans ménagement dans un cocktail d’émotions, d’un sujet grave au plus léger, du chaud au froid. 18 nouvelles, tantôt drôles ou plus profondes, parfois sombres, dans une palette sociale tout en relief. Le Clos des Arpents est un lotissement comme il en existe des milliers: un microcosme où l’on se côtoie sans se connaître, où l’on s’observe, où l’on se juge, et où les problèmes des autres font choux-gras. Un lotissement comme les autres? Pas tout à fait. Ici, il y a des années, deux enfants ont disparu. Il est temps de savoir ce qu’il leur est arrivé...

 

ISBN : 978-2-84668-536-8 – Format 13 x 19 cm – 340 pages – 19 €

19,00 *

En stock
Expédition possible sous 3 à 5 jours

Nouvelles et autres récits de Christine Devic

Sous la verrière de l’atelier, la toile était déjà tendue et enduite de gesso, les pinceaux et les brosses dans leur médium et les pigments délayés. Henri s’impatientait. Il attendait le modèle qu’il avait demandé à l’agence des beaux-arts, une femme bien en chair et sur le retour d’âge. Elle arrivait cependant, mais peinait à monter les escaliers et s’arrêtait à chaque palier pour reprendre son souffle. Elle était gênée par son embonpoint. Ce n’était certes pas l’excès de nourriture qui l’engraissait et l’obligeait à poursuivre un métier ingrat, mais il fallait bien payer le loyer de cette misérable chambre au fond d’une cour obscure et les commandes se faisaient de plus en plus rares. Aussi avait-elle accepté avec enthousiasme d’exhiber sa poitrine avantageuse et ses fesses plantureuses. Trente euros la séance de pose, quelle qu’elle fût, ne se refusait pas. Elle atteignit enfin le dernier étage et sonna…

Christine Devic (1950-2015), professeur de lettres, écrivain et peintre, a remporté de nombreux concours de nouvelles et de poésie.

ISBN 978-284668-660-0 - Format 14x22,5 cm - 206 pages couleurs - 15 €

15,00 *
Poids du colis: 345 g

En stock
Expédition possible sous 3 à 5 jours

* Prix TTC, livraison non comprise